Manga Passion
Bienvenue sur Manga Passion !
Ce forum traite principalement des mangas et animes.
Vous êtes déconnecté. Connectez-vous pour accéder au forum !

Vous devez vous enregistrer pour accéder à d'avantage de contenu, et vous présenter pour en voir la totalité !
N'oubliez pas de lire et de respecter le règlement.
> Consulter le règlement
> Se présenter.

Bon séjour chez nous Smile

Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Aym
Masculin Age : 22
Date d'inscription : 01/07/2013

[Animethèque] Aym

le 04.07.13 9:30
Hellyosh !

J'entreprends cette liste autant pour faire le point que pour discuter à propos d'animes sans se borner à des généralités.
Il ne s'agira certainement pas dès le départ d'une liste complète, plutôt d'un recueil que je compléterai au fil des souvenirs qui referaient surface. Sur un long terme par conséquent, en ayant visionné un compte pas dérisoire et toujours à l'oeuvre.

Coups de coeur

Umineko no naku koro ni:

J'ai adoré cet anime à réalités multiples. Ces personnages qui restent pour autant fidèles à eux-mêmes tout en laissant découvrir quelques facettes insoupçonnées, l'ensemble bien ficelé jusque dans le référencement aux détails ésotériques. J'aime particulièrement que ce soit léger, que la dimensions fantastique soit effectivement établie comme une possibilité parallèle.
Si le début, la transition entre les deux premières parties est bâclée, comme inaperçue alors qu'il s'agit du premier rouage certainement pas inconséquent ; j'apprécie le déroulement de l'intrigue nimbé de mystères pour assurer des points de chute marquants. Aucun  retournement de situation n'échappant à la logique tout en étant absolument imprévisible. De l'énigme en dédale de raisonnement.
A ce titre, j'admire l'évolution succincte des personnages, notamment de Battler mais surtout de Béatrice ; dont on ne distingue jamais si elle n'est qu'amorale ou revendique son immoralité. Sa stratégie du vent du nord et du soleil est la plus édifiante et renversante à mes yeux.
Puis j'aime que l'on découvre l'histoire au-delà de son déroulement par le biais de ses causes et conséquences entre passé et avenir ; de manière totalement intempestive.

Plus en détails, j'aime le rôle prépondérant et pourtant secondaire de Maria ; en contrepartie de celui de Kinzo qui n'envahit pas les devants de la scène, comme seulement un marionnettiste relativement ignorant de la trame qui se joue dans son dos.
J'adore la définition de la relation entre les humains et les entités que donne Ronove, un état entre le concept de réceptacle et de vie intérieure. D'ailleurs son personnage est fascinant, il m'apparaît comme une brume pernicieuse.
Puis j'ai un faible pour Kanon, ce tourment entre arrogance et humilité extrêmes, ses allures de créature effarouchée quoique redoutablement sensée. A la fois déterminé bien qu'indécis, inébranlable mais pris d'un conflit intérieur déchirant. Du coup, captivé comme j'en suis, je me le réserve en projet cosplay ; il incarne une personnalité que j'admire et savoure.
S'il était plus présent, il me semble aussi que j'apprécierai beaucoup Amakusa Juza; ce mec kakoi, explosif mais apparemment digne de confiance.

Mais précisément je regrette beaucoup la sentence finale, pas une mauvaise fin en soi ; qui résume bien les circonstances, mais pas une fin en définitive... L'anime laisse beaucoup d'inconnues en suspend, ce qui est assez dommage et frustrant.



Sword Art Online:

Graphismes époustouflants. On pourrait penser que la 3D cadrerait à merveilles. Mais le détail, la virtuosité du dessin style manga est un chef d'oeuvre irremplaçable.
En plus d'une intrigue tenue quoique l'air légère, exactement comme au fil du jeu, sans impression que tout tient avec des ficelles ; ce que j'adore aussi. Mais pas décousu pour autant.
Les personnages eux-mêmes, quoiqu'exacerbés par les circonstances, sont bien humains. A ce point qu'en les aimant tous bien, je n'ai pas eu le moindre coup de coeur. C'est un autre monde.

Mais cet anime aurait vraiment eu à gagner en longueur. Car si le déroulement de l'histoire par ellipse n'est pas déstabilisant, conférant une ambiance "quest per quest" agréable ; on regrette les apparitions abrégées de chaque personnage. En plus de la romance entre Kirito et Asuna, qui pour ma part m'a déçu pour sa rapidité. Ils étaient d'excellents amis, j'aurais préféré plus de mesure.

Pour le final, j'ai eu cette appréhension lourde que le drame surviendrait malgré tout. Du coup j'ai été déçu, bien que ç'ait été brillant, par le dénouement tranquille.

Mis à part les considérations esthétiques ; l'anime m'a surprit par son côté idéaliste tout de même. Les faits étaient amenés réalistement ; et pourtant, je n'ai pu m'empêcher de penser que face à une situation ou des milliers de personnes de tous genres confondus seraient soudain "invalides", et ce pour une longue durée, ils seraient plutôt vite délaissés sans effort de plan de réinsertion véritablement valable. En deux ans, les institutions, les gens même ont le temps d'arranger leur vie en conséquence, et les revenants risqueraient plutôt être mis sur la touche, en marge...
Mais le scénario est réussi sans besoin de questionnements de ce genre.



Katekyoushi Hitman Reborn!:

Un délice aux épices. Certes le début est totalement noyé dans la comédie, et pourtant, c'est léger. Ou plutôt, bien balancé. Les personnages ont tous leur part de burlesque, et leur part de sérieux ; pas d'emphase au final. A l'exception d'Haru, qui est absolument imbuvable, un cafouillis de conneries qui sert d'ustensile pour déclencher quelques aventures...pas en beauté.
Mais le sérieux dilue progressivement l'insensé, et l'anime prend une dimension vraiment entraînante. Surtout que ses personnages sont pour la plupart accrocheurs, et le dessin très appréciable... Que de beaux mecs. Puis il y a des notes qui passent de la fantaisie à la mise d'ambiance, comme la mélodie oppressante accompagnant chaque apparition d'Hibari.
L'aventure devient superbe, et le thème de la mafia certes très gentil est quand même sympa.

J'aime aussi beaucoup que les personnages ne soient pas non plus bornés à "bons" ou "méchants" mais qu'ils s'adaptent aux situations. C'est bien moins morne et permet de les découvrir sous toutes les coutures et pas comme des gravures de mode chacun sur leur podium attitré.

Puis...mes favoris... Belphegor. Fran. Hibari. Rokudo Mukuro. Beaucoup d'autres, je les aime tous ou presque, mais ceux-là ont des personnalités pour lesquelles j'ai vraiment craqué. J'aimais aussi beaucoup l'attitude de Byakuran, suave et pernicieux, mais j'aurais préféré qu'il reste fin stratège plutôt que dictateur omnipotent. Dans sa façon d'être. Surtout que son physique allait de paire avec sa superbe.



Déceptions

Air Gear:

Un anime au fond intéressant, battles de rue d'un sport de rollers futuristes, personnages charismatiques pour certains. Mais le tout tourné en comédie à en hisser les boobs comme thème presque plus majeur encore que l'histoire initiale ; c'est saoulant.
Par contre j'adore le personnage d'Akito/Agito. Perle rare.



Matane !
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum