Manga Passion
Bienvenue sur Manga Passion !
Ce forum traite principalement des mangas et animes.
Vous êtes déconnecté. Connectez-vous pour accéder au forum !

Vous devez vous enregistrer pour accéder à d'avantage de contenu, et vous présenter pour en voir la totalité !
N'oubliez pas de lire et de respecter le règlement.
> Consulter le règlement
> Se présenter.

Bon séjour chez nous Smile

Partagez
Aller en bas
avatar
Kips
Féminin Age : 26
Personnage : Lùthien Arnatuilë (RP des Ombres de Fligard partie II)
Date d'inscription : 14/01/2009
http://idril-elf.deviantart.com/

[Mag] Akira

le 20.06.12 21:09
Salut à tous !

Aujourd'hui, dans le cycle de l'histoire du manga, je voudrais vous présenter un film, l’œuvre majeure des années 80 :


Attention


Certaines scènes présentes dans ce film sont susceptibles de heurter la sensibilité des plus jeunes et des plus sensibles.


Quel est l’intérêt de parler de ce film me direz-vous ? Pour une simple et bonne raison, c'est LE FILM qui a lancé l'ère manga en France...


La bande-annonce du film, regardez, écoutez, appréciez...

Fiche technique :


Réalisation : Katsuhiro Ōtomo
Scénario : Katsuhiro Ōtomo et Izō Hashimoto
Décors : Kazuo Ebisawa, Yuji Ikehata et Koji Ono
Direction artistique : Toshiharu Mizutani
Image : Katsuji Misawa
Montage : Takeshi Seyama
Musique : Shoji Yamashiro (Tsutomu Ōhashi)
Animations : Studio Fuga, Telecom Animation Film Co., Ltd., Dragon Production
Production : Ryôhei Suzuki, Shunzō Katō, Hiroe Tsukamoto, Yutaka Maseba, Haruyo Kanesaku et Shunzo Kato
Sociétés de production : Akira Committee Company Ltd., Bandai, Kodansha, Mainichi Broadcasting System (MBS), Sumitomo Corporation, Toho Company, Tokyo Movie Shinsha (TMS)
Sociétés de distribution : Manga Films, Manga Vidéo (France), Bandai Visual Company, Streamline Pictures
Budget : 1 100 000 000 ¥ (10 901 550€)
Durée : 124 minutes
Sortie au Japon : 16 juillet 1988
Sortie en France : 8 mai 1991

Doublage :


Japonais
Français
Shôtarô Kaneda Mitsuo Iwata Mathias Kozlowski
Tetsuo Shima Nozomu Sasaki Alexandre Gillet
Kei Mami Koyama Barbara Tissier
Le Colonel Tarō Ishida Pierre Hatet
Kaori Yuriko Fuchizaki Valérie Siclay

Synopsis :


16 Juillet 1988, Tokyo est totalement détruite par un nouveau type de bombe, ce qui déclenche la troisième guerre mondiale et la destruction de la planète. Durant la période de reconstruction, Néo-Tokyo est construite sur une zone gagnée sur la baie de Tokyo.


2019 - 31 ans après le désastre. Bien que préparant les jeux olympiques de 2020, Néo-Tokyo connait une situation de crise et la société est au bord de l'effondrement. En dépit d'une apparente prospérité, le chômage a explosé et les activités subversives sont généralisées. Un réseau souterrain de trafic de drogue a vu le jour. Les néo-religions prospèrent. Les jeunes gens comme Kaneda et ses amis, qui sont dans un lycée professionnel, ont trouvé un exutoire dans leurs motos. Toutes les nuits, ils sillonnent Néo-Tokyo sur leurs bécanes au moteur sur-gonflé.


Notre histoire commence au bar miteux "Harikuka", où les jeunes se procurent leur drogue. Kaneda et sa bande de motards (les fameux bōsōzoku 暴走族) sont en pleine baston avec le Clown et sa bande rivale. Au même moment, des affrontements font rage entre des manifestants et les forces de police mobiles. Au milieu de tout cela, un homme s'enfuit dans la nuit tenant par la main un enfant. Membre d'un groupe terroriste, il vient de kidnapper cet enfant. Ce gamin aux traits de vieillard répond à l'étrange nom de "numéro 26". L'homme tente de s'échapper mais se fait tuer au moment de rejoindre ses compagnons. Sous les yeux incrédules de ses complices, numéro 26 disparait.


Kaneda et sa bande sont toujours en train de se battre. La course poursuite les mène directement à la vieille ville. Tetsuo, rêvant à chaque instant de prouver sa valeur aux autres, se déchaine en envoyant 2 hommes de la bande des clowns au tapis. Dans son excitation, il ne le voit pas, mais numéro 26 vient d'apparaitre devant lui. Tetsuo tente de l'éviter, mais finit par se cracher. Ses amis, menés par Kaneda, accourent. Ils tentent de le sauver, mais au même moment un hélicoptère de l'armée arrive. Les soldats qui s'en déverse arrêtent la bande au complet, ramènent numéro 26 à bord ainsi que le pauvre Tetsuo encore inconscient. Sur le trajet, dans son coma, résonne dans la tête de Tetsuo le nom d'AKIRA...


Spoiler:

Que dire à part que c'est en VO sous-titré en anglais, et comme la précédente : regardez, écoutez et appréciez...

La révolution Akira :


Il y a tellement de choses à dire sur ce film que je ne sais même pas par quoi commencer. Bon, tout d'abord (encore cette formule pompeuse, désolé) c'est le premier film d'animation nippon sorti au cinéma en France, et il serait resté plusieurs années à l'affiche dans certaines salles. Il est vrai que vos grands frères ou sœurs, voire même vos parents, vous ont sans doute parlé de Cobra, Albator, Capitaine Flam ou encore de Goldorak, Astro Boy ou le Roi Léo (les animés diffusés en France dans les années 70 - 80), mais aucun n'aura autant marqué son époque qu'Akira. Revenons un peu en arrière. Oui, c'est ça, fin des années 1940, eh oui, avec monsieur Osamu Tezuka lui-même. Je vous parle de lui, car, jusqu’à Akira, l'ensemble de la production de manga était très fortement inspirée de l'ensemble de l’œuvre de Tezuka-san. Katsuhiro Ōtomo, totalement débarrassé de l'héritage de Tezuka, « réinvente la bande dessinée à son propre compte ».

Revenons-en au film (Hé hé ! C'est le sujet de l'article, je sais). D'un point de vue purement technique, il y a quelques petites choses intéressantes à savoir comme l'utilisation de ce qu'on appelle la "pré-synchro". Effectivement le réalisateur avait peur que le mouvement des lèvres ne colle pas aux dialogues, surtout pendant les gros-plans. Alors ils ont d'abord enregistré les voix (maintenant, dans l'animation, tout le monde utilise cette méthode). Ils ont aussi utilisé cette technique :


Le Quick Action Recorder

L'un des principaux soucis du réalisateur, en plus du rythme à donner à son œuvre, c'est le réalisme du dessin : avec un tel budget (plus d'un milliard de Yens je vous le rappelle), il a réalisé 2212 plans et 160000 cellulos (vous savez, ce sont ces feuilles transparentes qu'on utilise en animation pour superposer les personnages sur le décor par exemple, ça évite d'avoir tout à redessiner), ce qui constitue le double voire le triple du nombre nécessaire pour un animé standard. Autre fait remarquable : le travail sur les couleurs. "J'ai voulu créer des couleurs qui, bien qu'éclatantes de loin, deviendraient plus subtiles de près." C'est donc 327 couleurs qui ont été utilisées, dont 50 furent créées spécialement pour Akira.

Ah ! J'allais oublier le petit mot sur la musique. Le Geinoh Yamashiro Gumi est un collectif musical japonais, fondé en 1974 par Shoji Yamashiro, regroupant des centaines de personnes de toutes les conditions sociales : journalistes, docteurs, ingénieurs, étudiants, hommes d'affaires, etc. Ce melting pot de talents et d’idées apporte une dimension hors pair de créativité dans leur travail. Une fusion habile de musique traditionnelle avec la haute technologie.


Le thème de Kaneda joué en live.

J'aime beaucoup ce type de musique, je vous invite donc à aller écouter Chaos extrait de leur album Ecophony Gaia de 1994, faites-vous ainsi votre propre avis. Ou encore, écoutez celle-ci :Teinshou (Reincarnation) de l'album Ecophony Rinne de 1995.

Mon avis :


Que puis-je rajouter... Que j'adore cet anime ? Que la Warner Bros tente de faire une adaptation Live ? Quelle horreur ! Jetez un œil ici, c'est une parodie... Mais bon, rassurez-vous, le budget demandé est tellement énorme que le studio a refusé, donc le projet est suspendu pour le moment. En tout cas, la seule chose que je puisse rajouter, c'est que ce film a bercé mon enfance, je le trouve d'une beauté graphique incroyable surtout ,pour l'époque, d'un soucis du détail hallucinant... Enfin bref, j'ai tellement de superlatifs qui me viennent en tête que je ne sais même pas lesquels utiliser. Je finirai par ceci : si vous êtes fan d'animés, vous ne devez pas passer à côté de ce film, il doit faire obligatoirement partie de votre patrimoine culturel... (heu, j'en fais peut-être un peu trop là non ?)

Interview

Deftroy : "Mes chers amis, pour conclure cet article je vous propose de demander aux différents protagonistes de cette histoire ce qu'est Akira. En premier j'ai le privilège de pouvoir poser cette question à la très charmante Key. Tout d'abord, bonjour Key, peux-tu nous dire ce qu'est Akira ?"
Kei : "Heu, bonjour Def, merci de me permettre de m'exprimer : Akira a réalisé l'énergie pure."
Deftroy : "L'énergie pure ?"
Kei : "Oui, un être humain ça réalise un tas de choses durant sa vie, comme des découvertes ou des créations, il fait des maisons, des motos, des ponts, des villes, des fusées. Mais d'où cette fantastique connaissance et cette énergie peuvent-elles provenir ? Après tout on dit que l'homme descend du singe, n'est-ce pas, et avant ça des insectes et des poissons et longtemps avant du plancton et avant d'une minuscule amibe. Qu'est-ce que tu en penses ? Chaque forme vivante doit avoir sa propre énergie."
Deftroy : "Bah... c'est ça l'évolution."
Kei : "Je te parle des forces vitales qui existent peut-être même dans l'eau et l'atmosphère et peut-être même dans la poussière spatiale. Si elles évoluent, elles doivent garder des souvenirs à l'intérieur. Si seulement elles pouvaient remonter même avant le commencement. Peut-être que toutes les choses de l’existence ont ce souvenir. Et si jamais l'ordre des choses était dérangé. Si lors d'une expérience une amibe était transfusée avec le pouvoir d'un être humain. Les amibes ne font pas des motos et des bombes atomiques, elles se contentent d’avaler tout ce qui se présente sur leur chemin. Avant, il y a eu ces hommes qui ont essayé d'exploiter une telle énergie. C'était à la demande du conseil d'administration, mais ils ont échoué et la destruction de Tokyo a été inévitable. Mais cette énergie, on ne peut pas encore la contrôler."
Deftroy : "Et bien merci Key... Je ne sais pas si cela pourra aider nos lecteurs..."
Kei : Oh ! De rien Def, au revoir et à bientôt..."
Deftroy : "Au revoir Key, maintenant je vais laisser la parole à Kyoko. Bonjour petite, comment vas-tu ?"
Kyoko : "Bonjour Def, au fait, je suis beaucoup plus âgée que toi, alors un peu de respect s'il te plait."
Deftroy : "Oh ! Euh oui, pardon. Bref, alors parle-nous un peu d'Akira."
Kyoko : "Le pouvoir d'Akira existe en chacun de nous. Lorsque quelqu'un s'ouvre à ce pouvoir, même s'il n'est pas prêt, même s'il n'est pas qualifié, le détenteur du pouvoir n'a pas d'autre choix que de prendre sa décision. Maintenant Tetsuo a fait son choix, Tetsuo est le dernier arrivé dans notre famille, et nous avons la responsabilité de veiller à ce que son destin s'accomplisse."
Deftroy : "Attendez ne partez p... Bon, elle a disparu, je vais donc demander au professeur son avis. Bonjour professeur, alors qu'est-ce pour vous qu'Akira ?"
Le professeur : "Bonjour, bonjour, pour moi c'est absolument merveilleux, incroyable. Indubitablement, les résultats montrent une rupture des protons et une grande quantité de molécules jusqu'ici inconnues ont été extraites, une fois que l'on a compris la base eh bien ça pourrait vouloir dire que biologiquement et scientifiquement... On approche de la vérité mais nous n'avons pas encore terminé notre étude..."
Deftroy : "Euh professeur ! Où allez vous ? Nous n'avons pas fini ! Bon bah je crois qu'il s'est perdu dans ses pensées et est retourné travailler. Au tour du colonel maintenant. GARDE À VOUS !"
Le colonel : "Pas besoin d'être aussi formel voyons, je suis en permission."
Deftroy : Ah ! Euh oui, excusez-moi, j'ai tendance à m'emporter. Bon eh bien bonjour, alors colonel, qu'est-ce qu'Akira pour vous ?"
Le colonel : "Nous les soldats nous commençons par évaluer les risques, cela nous a pris 30 longues années, nous avons bien progressé depuis cet holocauste, nous n'allons pas risquer de tout perdre à cause de ça. C'est le devoir du soldat, vous ne pouvez pas comprendre.
Deftroy : "Eh bien merci colonel, cela ne nous aide pas beaucoup non plus, et toi Kaneda, qu'en penses-tu ?"
Kaneda : "Un peu d'respect, tu veux ? Et de toute façon j'en ai rien à f***re de c'que c'est ! Y'a qu'ma moto qui compte, alors si tu veux pas que j'te pète la gueule, barre-toi ! Pigé ?"
Deftroy : Euh ! oui ! Eh bien, merci monsieur Kaneda pour cette opinion... Ouf il est parti. Ah tiens, j'aperçois Tetsuo. TETSUO ! S'il vous plait ! Un mot sur ce qu'est Akira, pour nos lecteurs..."
Tetsuo : "AAAHH ! C'est ça qui n'a pas cessé de taper à l'intérieur de ma tête tout le temps ARGH !!!!!!!!!!!!"
Deftroy : "HA ! NON AU SECOURS ! NE......"
---Nous informons nos aimables lecteurs que suite à un imprévu nous ne pouvons plus continuer cet article---

Rédaction : deftroy
Check : Shine603 & Tout à fait
avatar
Invité
Invité

Re: [Mag] Akira

le 21.06.12 10:53
j'ai eu l'occasion de découvrir cette histoire en manga, non en anime, et en plus, un original !

J'avais adoré et j'aime toujours autant cette histoire, c'est vraiment un chef-d'oeuvre ^^
avatar
Invité
Invité

Re: [Mag] Akira

le 19.08.12 21:33
Vu et revu, un grand classique. Néanmoins je vous conseille de lire le manga ! car l'anime est assez résumé... ce qui est dommage car on comprend difficillement l'histoire vu sa complexité !
Sinon je le conseille pour moi sa a été une claque quand je l'ai vu ^^ !
Contenu sponsorisé

Re: [Mag] Akira

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum